Convention de Coopération Scientifique entre l’Université de La Rochelle et celle du Bruneie Convention

Signature d’une Convention

La signature de cette convention entre l’Université de la Rochelle (U.L.R) et l’Université de Brunei Darussalam (U.B.D.) constitue une étape significative dans le processus de mise ne place d’une coopération scientifique entre la France et le Brunei.

JPEG - 13.3 ko
La Maison du Monde Malais

L’U.L.R. dispose d’un département appelée "La Maison du Monde Malais" dont le but est d’animer un réseau d’universités françaises intéressées par la coopération universitaire avec les pays du monde malais.

L’U.L.R. esat aussi doté d’un département de biologie marine.

La Maison du Monde Malais
www.univ-lr.fr/international/mmm/

Université de Brunei Darussalam

Contacts :
Dr Diana Cheong Poh
Dr David Lane

www.ubd.edu.bn/admin/dept/inter/index.htm

Le Département des Pêches du Ministère de l’Industrie et des Ressources Primaires (M.I.P.R.) www.industry.gov.bna précisé les domaines prioritaires dans lesquels les Bruneiens souhaitent notre expertise

- Traitement des "Marées Rouges"

Les poissons d’élevage et les populations naturelles sont exposées à une menace que représentent des micro algues. Cephénomènes communément appelé "marée rouge" a un effet dévastateur tant sur les plant écologique que touristique.
www.ciguatera.com
L’attente bruneienne concerne une expertise dans le traitement de ces efflorescences toxiques. Les compétences françaises en cette matière sont au sein de l’Agence pour la Recherche et la Valarositation Marine (A.R.V.A.M.) basée dans le département de la Réunion www.arvam.com

- Evaluation des stocks halieutiques

A l’heure actuelle un unique statisticien est chargé de cette tâche au sein du Département des Pêches. La demande bruneienne serait de profiter de l’expertise d’un chercheur français en matière de Syhstème d’Information Halieutique (S.I.H.) pour une durée minimale d’une année www.ifremer.fr

- Mise en place d’un dispositif de suivi des récifs coraliens

Des scientifiques du Département de biologie Marine de l’Université du Brunei Darussalam (U.B.D.° ont manifesté un grand intérêt pour initier une coopération avec la France en matière d’exploration et de surveillance des bancs coraliens localisés dans les eaux bruneiennes. Ils ont souhaité l’affectation d’un chercheur français au sein de l’U.B.D. et la formation en France des étudiants en Biologie Marine . Ils ont également sollicité un appui de la France pour la réalisation d’un inventaire faunistique et floristique du littoral ainsi que pour des études sur certaines espèces (ex : les holoturies)

- L’Aquaculture crevettière

L’aquaculture crevettière est exploitée au Brunei par des sociétés privées, dont une principale SEMAUN HOLDINGS www.semaun.gov.bn
qui exerce sur des infrastrucutres dont l’Etat est propriétaire. Les Bruneiens souhaiteraient améliorer la qualité (résistance aux diverses pathologies virales ou bactériennes) et la qualité des crevettes produites par le biais de sélections génétiques, techniques actuellement pratiquée par la société des Producteurs Aquacoles de Nouvelle Calédonie (S.O.P.A.C.). Un transfert de savoir-faire entre la S.O.P.A.C., le Département de Biologie
Marine de l’U.L.R. et SEMAUN en matière de sélection génétique des crevettes permettrait à terme de mieux maitriser leur traçabilité et de créer un label ou une Appellation d’Origine Contrôlée (A.O.C.) "Brunei".

La Direction des êches du M.I.P.R. a fait part de sa demande pour bénéficier de sessions de formation en matière de sélection génétique et de technique de pêche au sein du centre océanographique du Pacifique de l’IFREMEr à Tahiti.

La coopération scientifique entre la France et le Brunei pourrait s’élargir à d’autres domaines que celui des ressources marines. Un énorme travail peut être fait dans ce pays en matière de développement rural. Nombreuxs domaines qui seraient à définir avec le CIRAD et le Center for Internationa Forestry Research (C.I.F.O.R.) basés en Indonésie, en agriculture ou en agroforesterie pourraient bénéficier de notre intervention. Mais il est opportun d’intervenir en un premier temps en regard à la priorité régionale, dans le domaine des ressources marines, avant de développer une coopération qui ne présenteraient que des points positifs en développement rural

Site utile au Brunei :

Département de l’Agriculture www.brunet.bn/gov/doa/doa.htm

Dernière modification : 04/07/2013

Haut de page